Graphilor®: graphite imprégné, extrudé ou isostatic

ace-extruded-isostatic-impervious-graphite-mersen

Le graphite imprégné est un matériau composite constitué de 80 à 85% de graphite synthétique et de 15 à 20% de résine phénolique selon le grade de graphite sélectionné. Le graphite imprégné est largement utilisé pour fabriquer des équipements de génie chimique résistant à la corrosion tels que des échangeurs de chaleur, des colonnes ou des éjecteurs pour les applications les plus corrosives, en raison de son excellente conductivité thermique, de sa résistance à la corrosion et de sa résistance mécanique.

Mersen propose la plus vaste gamme de matériaux en graphite imprégné sur le marché, qu'il s'agisse de graphite isostatique ou extrudé.

Graphilor® XBS, XC et XTH sont les matériaux en graphite imprégné isostatique de Mersen.

Le graphite isostatique a des grains de très petite taille et donc une très faible porosité, ce qui lui confère une résistance mécanique accrue. Mersen produit en interne son propre graphite isostatique dans ses usines de Saint Marys, en Pennsylvanie, aux États-Unis et de Chongqing, en Chine, ce qui garantit une traçabilité totale et une meilleure qualité.

Le Graphilor® est un matériau unique imprégné de résine phénolique (XBS), de PTFE (XTH) ou de carbone (XC).

Contact en

Graphilor® BS

Graphilor® BS est un Graphite extrudé imprégné de résine phénolique

  • Il contient entre 18 et 25% de résine phénolique.
  • Sa température maximale de design est de 200°C.
  • Il présente une excellente résistance à la corrosion contre la plupart des acides tels que l'acide chlorhydrique, l'acide fluorhydrique, l'acide bromhydrique et l'acide sulfurique.
  • Il présente une résistance limitée aux bases et aux milieux oxydants tels que l'acide nitrique, le chlore, le brome ou le peroxyde d'hydrogène par exemple.
  • Le Graphilor® BS présente une excellente résistance à la corrosion contre la plupart des acides.

Mersen fabrique des échangeurs de chaleur à blocs cylindriques, des échangeurs de chaleur à blocs cubiques, des échangeurs de chaleur à gorges annulaires et des échangeurs de chaleur tubulaires en Graphilor® BS.

Graphilor® XBS

Graphilor® XBS est un graphite isostatique imprégné de résine phénolique.

  • Il contient beaucoup moins de résine phénolique que le Graphilor® BS.
  • Il est mécaniquement plus résistant que le Graphilor® BS et sa température maximale de design est de 220°C.
  • Il présente une résistance à la corrosion meilleure que celle du Graphilor® BS contre la plupart des acides
  • Il présente une résistance légèrement supérieure au Graphilor® BS contre les bases et les oxydants.
  • Le Graphilor® XBS est dédié aux applications ultra-corrosives les plus difficiles mais non oxydantes.

Mersen fabrique des échangeurs de chaleur à blocs cylindriques, des échangeurs de chaleur à blocs cubiques, des échangeurs de chaleur à gorges annulaires et des échangeurs de chaleur tubulaires en Graphilor®  XBS.

 

ace-graphite-polybloc-mersen

Graphilor® XTH

Le Graphilor® XTH est un graphite isostatique imprégné de PTFE.

  • Il ne contient que du PTFE.
  • Sa température maximale de design est de 250°C.
  • Il présente une résistance exceptionnelle à la corrosion contre la plupart des acides tels que l'acide chlorhydrique, l'acide fluorhydrique, l'acide bromhydrique et l'acide sulfurique.
  • Il présente une résistance améliorée aux bases et aux milieux oxydants.
  • Le Graphilor® XTH est dédié aux applications avec des milieux légèrement oxydants comme l'acide nitrique par exemple

Mersen fabrique des échangeurs de chaleur à blocs cylindriques et cubiques en Graphilor® XTH 

Graphilor® XC

Le Graphilor® XC est un graphite isostatique imprégné de carbone.

  • Sa température maximale de conception est de 430°C.
  • Il présente une résistance exceptionnelle à la corrosion contre la plupart des acides.
  • Le Graphilor® XC est dédié aux applications à haute température.

Mersen fabrique des échangeurs de chaleur à blocs cylindriques et cubiques en Graphilor® XTH et XC.

Les étapes de fabrication du Graphilor®

Le graphite artificiel est fabriqué à partir d'un mélange de graphite, brai et autre. Après mise en forme et cuisson sous atmosphère inerte aux alentours de 1000°C, on obtient du carbone, produit intermédiaire, amorphe, dur et peu conducteur de l’électricité et de la chaleur.

Par chauffage aux environs de 3000°C, toujours à l’abri de l’air, le carbone est purifié et cristallisé sous forme d’un carbone tendre, gras, conducteur de l’électricité et de la chaleur, résistant à la corrosion chimique et à la température. C’est le graphite artificiel ou électrographite. Des pièces de près d’un demi-mètre cube peuvent être réalisées. Le premier brevet de graphitation artificiel a été déposé par deux ingénieurs de la Société Le Carbone en 1893.

Mersen produit en interne son propre graphite isostatique dans ses usines de Saint Marys, en Pennsylvanie, aux États-Unis et de Chongqing, en Chine, ce qui garantit une traçabilité totale et une meilleure qualité.

Durant une seconde étape le graphite synthétique est imprégné à la résine phénolique afin de le rendre imperméable et d'améliorer ses caractéristiques mécaniques.

 

ace-isostatic-extruded-graphite-manufacturing-mersen