Mersen : bonne performance en 2020

Mersen : Bonne performance dans le contexte sans précédent de 2020, portée par les marchés de développement durable

  • Marge opérationnelle courante de 8,1 %, légèrement supérieure aux attentes
  • Génération importante de free cash-flow opérationnel : 76 M€
  • Structure financière solide : gearing de 33 % ; ratio d’endettement de 1,65x
  • Dividende 2020 proposé de 0,65 € par action en numéraire
  • Croissance organique des ventes anticipée pour 2021, entre +2 % et +6 %
  • Poursuite de la dynamique soutenue des marchés de développement durable

 

Paris, le 11 mars 2021 - Mersen (Euronext FR0000039620 – MRN), expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés, publie aujourd’hui ses résultats annuels 2020. Le Conseil d’administration de Mersen s'est réuni le 10 mars 2021 et a arrêté les comptes audités 2020.

A cette occasion, Luc Themelin, Directeur Général de Mersen, a déclaré :« Nous sommes fiers des résultats obtenus par Mersen au cours de cette année si particulière. Ils prouvent notre capacité de réaction et d’adaptation. Cela a été rendu possible par l’engagement sans faille de nos équipes à travers le monde ; je tiens personnellement à les en remercier. Nous démontrons par ailleurs la pertinence de notre stratégie de positionnement sur les marchés porteurs du développement durable. Mersen va ainsi renforcer ses investissements sur ces marchés – énergies renouvelables, électronique et transports verts – portés par des tendances de fond favorables. L’environnement économique demeure encore incertain dans certaines régions en ce début d’année, mais le Groupe aborde 2021 avec confiance et anticipe une croissance organique du chiffre d’affaires de +2% à +6% sur l’exercice et une marge opérationnelle courante comprise entre 8% et 8,8%. Fort de ces performances et de la résilience avérée de notre modèle, nous allons proposer à nos actionnaires de renouer avec le versement d’un dividende de 0,65 euro par action. »

 

Chiffres clés 2020 2019
Chiffre d'affaires (M€) 847 950
Marge opérationnelle courante 8,1% 10,8%
Résultat net (M€) (12,0) 57,3
ROCE 7,8% 11,8%
Dette nette (M€) 180 218
Ratio d'endettement net/EBITDA 1,65 1,5
Dividende par action (€) 0,65  NA

Se reporter au glossaire en fin de communiqué pour les définitions.

 

Activité, EBITDA et résultat opérationnel courant

Mersen réalise en 2020 un chiffre d’affaires consolidé de 847 millions d’euros, soit un retrait organique de 11,4 % par rapport à 2019. En tenant compte, d’une part, des effets de change négatifs de plus de 18 millions d’euros et, d’autre part, de l’intégration d’AGM Italy, GAB Neumann et Americarb, ce retrait est de 10,8 %. Au global, les principaux marchés de développement durable (énergies renouvelables, électronique et transports verts) ont été stables sur l’année, tandis que les autres marchés se sont contractés de -19 %.

En dépit de la baisse du chiffre d'affaires, le Groupe a bien résisté à la fois en EBITDA et en résultat opérationnel courant, grâce une flexibilisation importante de ses coûts. Cette flexibilisation a été facilitée par le recours au chômage partiel sur certains sites et, plus marginalement, par des subventions (principalement en Chine).

L’EBITDA s’élève à 122,9 millions d’euros. Il représente 14,5 % du chiffre d’affaires contre 16,3% en 2019.

Le résultat opérationnel courant du Groupe atteint 68,6 millions d’euros en 2020, soit une marge opérationnelle courante de 8,1 %, en retrait de 270 points de base par rapport à 2019, en raison principalement de la baisse des volumes. Les gains de productivité ont compensé l'inflation des coûts principalement salariaux. Les économies conjoncturelles (baisse des frais de voyages en particulier) ont plus que compensé les surcoûts (achats de masques notamment).

Pôle Advanced Materials

Les ventes du pôle Advanced Materials s’élèvent à 476 millions d’euros, en retrait organique de 14,7 % par rapport à 2019. Comme attendu, les marchés des industries de procédés, de l’aéronautique et de la chimie sont en net repli. En revanche, le marché du solaire est en croissance significative, portée par la demande en Chine. L’activité à destination du marché des semi-conducteurs à base de SiC a été dynamique, en particulier au cours de la 2ème partie de l’année.

La marge opérationnelle courante du pôle Advanced Materials atteint 12,1 % contre 15,1 % en 2019. Cette baisse s’explique très largement par la diminution des volumes (-6 points de marge). Les économies nettes conjoncturelles ainsi que les plans de productivité ont plus que compensé l’inflation des coûts.

L’EBITDA du pôle atteint 94,5 millions d’euros, soit 19,8 % du chiffre d’affaires, contre 21,8 % en 2019.

Pôle Electrical Power

Les ventes du pôle Electrical Power atteignent 371 millions d’euros sur l’année, en recul de 7,1 % par rapport à 2019 à périmètre et changes constants. Les Etats-Unis réalisent une bonne performance en limitant le recul de la distribution électrique à -5 % sur l’année. Cependant, au global, les industries de procédés sont en recul.  

La marge opérationnelle courante du pôle Electrical Power s’établit à 7,5 % du chiffre d’affaires contre 9,4% en 2019. Les plans de productivité lancés dès le début de l’année 2020 et les économies conjoncturelles ont largement limité l’impact de la baisse des volumes.

L’EBITDA du pôle atteint 44,0 millions d’euros, soit 11,9 % du chiffre d’affaires, contre 13,0 % en 2019.

Résultat net

Le résultat net part du Groupe s’élève à (12) millions d’euros, contre 57,3 millions d’euros en 2019.

Il reflète des charges non courantes qui s’élèvent à (51,4) millions d’euros, dont (17) millions d’euros liées aux plans d’adaptation, (8) millions d’euros de dépréciation d’actifs corporels et (17) millions d’euros de dépréciation du goodwill de l'activité Anticorrosion Equipment. Le Groupe estime en effet que le marché de la chimie (principal marché de cette activité) est durablement affecté.

La charge financière nette de Mersen s’établit à 12 millions d’euros en 2020, en baisse par rapport à 2019, en raison de la baisse de la dette moyenne sur l’année (215 millions d'euros) par rapport à 2019 (220 millions d’euros) et de financements plus compétitifs.

La charge d’impôt nette s’établit à 14,0 millions d’euros. Le taux effectif d'impôt est particulièrement élevé du fait de la comptabilisation d’importantes charges exceptionnelles non déductibles et de dépréciations d’actifs d’impôts différés compte-tenu de l'allongement de la durée de recouvrement de ces actifs d'impôts. En 2019 et 2018, ce taux était respectivement de 23 % et 24 %.

Le résultat des minoritaires comprend principalement les résultats de Mersen Yantai et Mersen Galaxy (Chine) dont Mersen détient 60 %.

Cash et endettement financier

Le Groupe a généré un cash-flow opérationnel important en 2020, lui permettant largement de financer son programme d’acquisitions et d’investissements. Le taux de conversion du cash-flow est de 103 % contre 79% en 2019.

Les activités opérationnelles ont généré au cours de l’année un flux de trésorerie de près de 133 millions d’euros, contre 123 millions d’euros l’année dernière, soit une croissance de 8 %. Il intègre 6,6 millions d’euros de flux de restructurations (dont 5 millions d’euros liés au plan d’adaptation annoncé fin 2020) et une variation de besoin en fonds de roulement de plus de 31 millions d’euros.

En dépit du contexte sanitaire, le Groupe n'a pas subi de défaillance de paiements significatifs ni de hausse importante de retards de paiements. Il a également adapté ses stocks en les réduisant de plus de 21 millions d'euros (à périmètre et changes constants), principalement au cours du second semestre.

Le taux de BFR est de 20,5 % du chiffre d’affaires à fin 2020 (22 % fin 2019).

La baisse des résultats se traduit par une diminution des impôts payés.

En 2020, les dépenses d’investissements physiques s’élèvent à 56,7 millions d’euros, dont 82 % ont été réalisées à l’international. Elles concernent le remplacement et la modernisation des équipements industriels ainsi que des investissements dans de nouvelles capacités – en particulier pour servir le marché des semi-conducteurs à base de SiC – et sur le site de Columbia aux Etats-Unis.

Les investissements liés aux acquisitions s’élèvent à 13,6 millions d’euros et concernent l’acquisition de la société GAB Neumann (Allemagne) et celle de l’activité isolation de la société américaine Americarb ainsi que des compléments de prix sur les acquisitions réalisées les années précédentes (AGM Italy et LGI).

En conséquence, l’endettement financier net à fin 2020 atteint 180,2 millions d’euros, en baisse sensible par rapport à fin 2019 (218,2 millions d’euros).

Le retour sur capitaux employés (ROCE) atteint 7,8 % (11,8 % en 2019).

Structure financière

Le Groupe maintient une structure financière solide, avec des ratios d’endettement financier net sur EBITDA (« leverage ») de 1,65x et d’endettement financier net sur fonds propres (« gearing ») de 33 %.

Dividende

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 20 mai 2021 le versement d’un dividende de 0,65 euro par action en numéraire. Il en résulterait une distribution totale d’environ 13,5 millions d’euros, représentant 39 % du résultat net part du Groupe retraité de 35 millions de charges directement liées au contexte de l’année 2020 (charges de restructurations, dépréciations d’actifs liées à des marchés en forte baisse, dépréciation d’impôts différés), en ligne avec la politique du Groupe (distribution comprise entre 30 % et 40 % du résultat net). Le dividende sera mis en paiement le 8 juillet 2021.

Evènements post clôture

Le 15 février 2021, Mersen a annoncé avoir acquis le plein contrôle de la société Fusetech, basée à Kaposvar en Hongrie, en rachetant la participation de 50 % détenue par le groupe Hager.

Cette opération permet à Mersen de renforcer son efficacité industrielle en Europe dans le domaine des fusibles, et d’intégrer dans le Groupe un site performant pour la fabrication de certaines de ses gammes de produits futurs en norme européenne (IEC).

Le montant de l’opération est d’environ 4 millions d’euros, hors « earn-out » futur. La société emploie actuellement environ 300 salariés sur un site de 6000 m2. Elle a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires externe à Mersen d’environ 7 millions d’euros.

Perspectives 2021

Le Groupe s’attend à des évolutions contrastées sur ses principaux marchés :

  • Le marché des énergies renouvelables devrait rester dynamique à moyen terme, porté par une croissance solide en 2021 sur le marché du solaire, après une bonne année 2020.
  • La croissance future du marché de l’électronique est liée, pour les semi-conducteurs silicium à la digitalisation, et, pour celui des semi-conducteurs à base de SiC, au taux d’adoption du véhicule électrique. Le marché des semiconducteurs silicium devrait retrouver de la croissance en 2021 ; celui des semi-conducteurs à base de SiC devrait être très dynamique en 2021 et plus largement dans les années futures.
  • Les projets en électronique de puissance devraient être stables ou en légère croissance en 2021, avant de renouer avec une croissance plus marquée grâce à la dynamique des projets liés à l’efficacité énergétique.
  • Dans le marché du véhicule électrique, Mersen reste bien positionné sur le haut de gamme. La croissance sur ce marché se poursuit et devrait s’accélérer à partir de 2023. En 2021, le Groupe continuera les développements techniques et commerciaux afin d’obtenir de nouveaux contrats.
  • Après une année marquée par un faible taux d’utilisation des équipements, le marché du ferroviaire devrait se stabiliser en 2021, avant de retrouver une croissance liée aux nouveaux investissements.
  • Le marché de la chimie devrait être stable en 2021, dans un contexte de gel ou de report de projets d’investissements des clients de Mersen.
  • Après une année 2020 en forte baisse, le marché de l’aéronautique devrait poursuivre sa décroissance en 2021 en raison d’une base de comparaison encore élevée au 1er semestre, la forte baisse des ventes étant intervenue au second semestre 2020. Un retour à la croissance n’est pas attendu avant 3 à 5 ans.
  • Enfin, les industries de procédés suivent la tendance des grandes économies. En raison du contexte d’incertitude actuel, il est difficile d’anticiper la tendance sur l’année 2021. Cependant, au vu des indicateurs du début d’année, le Groupe considère que ces marchés devraient au minimum montrer une légère croissance en moyenne sur l’ensemble de l’année.

Ainsi, dans l’environnement incertain actuel et sous réserve de la non-dégradation des conditions sanitaires actuelles, le Groupe s’appuie sur ses bases solides pour viser un retour à la croissance en 2021. Le chiffre d’affaires du Groupe serait ainsi en croissance organique de +2 % à +6 %, en fonction du rythme de la reprise en Europe et aux Etats-Unis, notamment dans les industries de procédés. La marge opérationnelle courante serait comprise entre 8 % et 8,8 % du chiffre d’affaires, en tenant compte, d’une part, des effets positifs du plan d’adaptation, et d’autre part, des impacts négatifs de la plus forte charge d’amortissements et la moindre prise en charge du chômage partiel. Les coûts non courants résiduels du plan d’adaptation seront de l’ordre de 5 millions d’euros ; en cash, les coûts décaissés de ce même plan s’élèveront à environ 17 millions d’euros, provenant en grande partie de charges déjà comptabilisées en 2020.

Poursuivant son programme d’investissements pour faire face à la demande et préparer l’avenir, le Groupe devrait dépenser entre 70 et 80 millions d’euros en 2021. Hors investissements de maintenance et de productivité, plus de 40 % des dépenses seront consacrées aux marchés de forte croissance, notamment les marchés des semi-conducteurs SiC, du véhicule électrique et du solaire et 35 % au lancement opérationnel du site de Columbia (Etats-Unis).

 

---

A PROPOS DE MERSEN

Mersen est un expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés pour les industries High-Tech. Présent dans 35 pays avec plus de 50 sites industriels et 16 centres de R&D, Mersen développe des solutions sur- mesure et fournit des produits clés à ses clients pour répondre aux nouveaux défis technologiques qui façonneront le monde de demain. Depuis plus de 130 ans, Mersen innove sans cesse pour accompagner et satisfaire les besoins de ses clients. Que ce soit dans l’éolien, le solaire, l’électronique, le véhicule électrique, l’aéronautique, le spatial et bien d’autres secteurs encore, partout où les techniques avancent, il y a un peu de Mersen.

L’application Mersen spécialement conçue pour les investisseurs est disponible sur terminaux IOS et Androïd, connectez-vous sur l’App Store d’Apple ou sur Google Play depuis votre smartphone ou votre tablette et recherchez « Mersen IR ».
Vous pouvez aussi scanner le QR code ci-dessous :

qr code Mersen IR app

Contact Investisseurs et Analystes
Véronique Boca
VP, Communication Mersen
Tel. + 33 (0)1 46 91 54 40
Email: dri@mersen.com

Contact Presse
Guillaume Maujean/Xavier Mas
Brunswick
Tel.: +33 (0)1 85 65 83 45
Email: mersen@brunswickgroup.com

Téléchargez les documents :

Résultats annuels 2020
Présentation Résultats Annuels 2020
URD 2020 - Document d'Enregistrement Universel