Résultats 2021 remarquables. Plan 2025 ambitieux

Mersen : performances remarquables en 2021,
Présentation d’un plan ambitieux à moyen terme

  • Résultat net en forte hausse à 58M€
  • Génération importante de cash-flow opérationnel : 117 M€
  • Structure financière solide : ratio d’endettement de 1,42
  • Dividende 2021 proposé de 1,00 € par action en numéraire
  • Croissance organique des ventes anticipée pour 2022 entre +3 % et +6 %
  • Plan ambitieux à l’horizon 2025 pour atteindre 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires

 

Paris, le 16 mars 2022 - Mersen (Euronext FR0000039620 – MRN), expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés, publie aujourd’hui ses résultats annuels 2021. Le Conseil d’administration de Mersen s'est réuni le 15 mars 2022 et a arrêté les comptes audités 2021.

A cette occasion, Luc Themelin, Directeur Général de Mersen, a déclaré : « Les résultats obtenus par Mersen en 2021 sont en tout point très satisfaisants. Nous avons enregistré des succès majeurs, poursuivi nos investissements pour la croissance du Groupe à moyen terme tout en mettant en œuvre nos engagements RSE, qui seront approfondis dans notre nouvelle feuille de route. Cela a été rendu possible par l’engagement sans faille de nos équipes à travers le monde ; je tiens personnellement à les en remercier. Nous proposerons à l’assemblée générale des actionnaires le versement d’un dividende de 1,0 euro par action, reflétant les bonnes performances de l’année et la solidité de notre bilan.

Le contexte actuel est marqué par le conflit en Ukraine. Nous sommes attentifs et soucieux de la situation humaine des populations impactées par ce conflit. Les conséquences sur l’année 2022 sont difficiles à évaluer à ce stade, même si le Groupe n’est pas exposé directement à cette région.

Nous restons cependant confiants dans nos perspectives à moyen terme que nous dévoilons aujourd’hui. A l’horizon 2025, les marchés porteurs du développement durable – énergies renouvelables, électronique et transports verts – et le rôle clé que Mersen y joue, nous permettent de viser un chiffre d’affaires autour de 1,2 milliard d’euros. »

 

Chiffres clés 2021 2020 écart
Chiffre d'affaires (M€) 923 847 +8.9%
Marge opérationnelle courante 10,0% 8,1% +190 pts
Marge d'EBITDA 16,1% 14,5% +160 pts
Résultat net part du Groupe (M€) 54,4 (12,0) +66M€
ROCE 10,8% 7,8% +300 pts
Ratio d'endettement net/EBITDA 1,42 1,65 -23 pts
Dividende par action (€) 1,00 0,65  +53,8%

 

Activité, EBITDA et résultat opérationnel courant

Mersen réalise en 2021 un chiffre d’affaires consolidé de 923 millions d’euros, soit une croissance organique de 8,6 % par rapport à 2020. La croissance est de 8,9 % en tenant compte d’une part des effets de change négatifs d’environ 7 millions d’euros et, d’autre part, de l’intégration de GAB Neumann, Americarb et Fusetech pour environ 10 millions d’euros.

Au global, les marchés de développement durable (dont énergies renouvelables, électronique et transports verts) affichent une croissance de près de 10 % et représentent 56 % du chiffre d’affaires total, contre 51 % en 20191.

Le résultat opérationnel courant atteint 92,6 millions d'euros, soit une marge opérationnelle courante de 10% en augmentation de 190 points. Cette amélioration est largement due à un effet volume et un effet mix positifs. Les gains de productivité et les effets positifs du plan de restructuration ont compensé l'inflation des coûts salariaux et les effets négatifs liés au contexte Covid. De plus, les augmentations de prix ont permis de neutraliser en partie l'inflation des coûts de matières premières et d'énergie.

L'EBITDA du Groupe atteint 148,8 millions d’euros, soit une marge de 16,1 % en croissance de 160 points par rapport à 2020.

Cette définition ne remplace pas celles du Règlement Européen « Taxonomie » et des Actes Délégués

Pôle Advanced Materials

Les ventes du pôle Advanced Materials s’élèvent à 507 millions d’euros, en croissance organique de 6,7 % par rapport à 2020. Les marchés des semi-conducteurs et du solaire ont été en très forte croissance. Grâce à des facturations plus importantes en fin d’année, le marché de la chimie est resté stable par rapport à l’année dernière. En revanche, comme attendu, l’aéronautique a été en repli sur l’année mais a bénéficié d’une inversion de tendance au 2ème semestre.

La marge opérationnelle courante du pôle Advanced Materials s'établit à 14,4 %, en nette progression par rapport à 2020 (12,1 %), grâce principalement à un effet volume positif. Les augmentations de prix ont été limitées en 2021. En revanche, les effets positifs des plans de productivité et de restructurations ont compensé l'inflation et l'augmentation des amortissements.

L’EBITDA du pôle atteint 110,9 millions d’euros, soit 21,9 % du chiffre d’affaires, contre 19,8 % en 2020 et 21,8 % en 2019.

Pôle Electrical Power

Les ventes du pôle Electrical Power atteignent 415 millions d’euros sur l’année, en croissance de plus de 11% par rapport à 2020 à périmètre et changes constants. La croissance a été particulièrement notable en électronique de puissance. Les ventes à la distribution électrique américaine ont été également très dynamiques. Enfin, l’année a été active pour le marché du véhicule électrique, en termes de prototypages et de qualifications. Les ventes sur ce marché atteignent 16 millions d’euros en 2021.

La marge opérationnelle courante du pôle Electrical Power s'établit à 9,1 % en nette progression par rapport à 2020 (7,5 %). L'effet volume et l'effet mix ont contribué largement à cette progression. Les augmentations de prix et les effets positifs du plan de restructuration ont compensé en partie la hausse des prix des matières premières et l’inflation salariale.

L’EBITDA du pôle atteint 54,5 millions d’euros, soit 13,1 % du chiffre d’affaires, contre 11,9 % en 2020 et 13,0 % en 2019.

Résultat net

Le résultat net part du Groupe s’élève à 54,4 millions d’euros, contre une perte de (12) millions d’euros en 2020.

Les charges non courantes sont limitées à (4,9) millions et correspondent en majeure partie à la mise en route du site de Columbia et à la fin des plans d’adaptation annoncés en 2020.

La charge financière nette de Mersen s’établit à 10,7 millions d’euros en 2021, en baisse par rapport à 2020, en raison de la réduction de la dette moyenne sur l’année (186 millions d'euros contre 215 millions d’euros en 2020).

La charge d’impôt nette s’établit à 18,6 millions d’euros. Le taux effectif d'impôt est de 24 %, un niveau équivalent à 2019 et 2018 (respectivement 23 % et 24 %).

Le résultat des minoritaires comprend principalement les résultats de Mersen Yantai et Mersen Galaxy (Chine) dont Mersen détient 60 %.

Cash et endettement financier

Le Groupe a généré un fort niveau de cash-flow opérationnel (avant investissements). Il tient compte d’une variation négative du besoin en fonds de roulement liée à une forte reprise d’activité (à l’inverse de 2020). Cette très bonne performance a permis de financer l’important programme d’investissements que Mersen avait prévu pour 2021.

Les activités opérationnelles ont généré au cours de l’année un flux de trésorerie avant BFR et restructurations de plus de 146 millions d’euros, contre 119 millions d’euros en 2020, soit une augmentation de près de 23 %.

Le flux lié aux restructurations (8 millions d’euros) correspond au paiement du plan d'adaptation que le Groupe a lancé fin 2020 pour faire face au contexte économique mondial et au ralentissement prononcé des ventes sur les marchés de la chimie et de l’aéronautique. Le solde des paiements se fera en 2022.

La variation de besoin en fonds de roulement est négative de près de 6 millions d’euros dans un contexte de forte activité (augmentation des stocks et créances clients) partiellement compensée par une variation positive liée aux versements des bonus et de l'intéressement (faible paiement en 2021 au titre de 2020 et fort provisionnement en 2021 au titre des bons résultats de 2021). Le taux de BFR est de 19,4 % du chiffre d’affaires, en baisse par rapport à 2020 (20,5 %). Le taux s'améliore du fait des variations de paiements et de provisionnement des bonus/intéressement, d'une baisse des retards de paiement clients et d'une augmentation des avances clients notamment dans le marché de la Chimie.

En 2021, les dépenses d’investissements industriels ont atteint un niveau important pour le Groupe à près de 79 millions d'euros, en ligne avec le montant prévu en début d'année. Outre les dépenses de maintenance, elles concernent principalement l’installation des lignes de production d’isolation et la mise en route de la ligne de production de graphite extrudé sur le site de Columbia (Etats-Unis), ainsi que l’augmentation des capacités de production pour servir le marché des semi-conducteurs à base de SiC. Les investissements incorporels sont relatifs au plan de digitalisation et de modernisation des systèmes d’information et s’élèvent à 5 millions d’euros.

Les investissements liés aux acquisitions (9 millions d’euros) concernent majoritairement le rachat à Hager du solde du capital de Fusetech (Hongrie) et des apports en nature d’équipements pour Mersen Galaxy (joint-venture en Chine).

En conséquence, l’endettement financier net à fin 2021 atteint 193 millions d’euros, contre 180 millions d’euros à fin 2020.

Le retour sur capitaux employés (ROCE) est en très forte progression, à 10,8 % contre 7,8 % en 2020.

Structure financière

Mersen maintient une structure financière solide, avec des ratios d’endettement financier net sur EBITDA (« leverage ») de 1,42 et d’endettement financier net sur fonds propres (« gearing ») de 30 %. Le Groupe a réalisé, en 2021, une opération de refinancement de type placement privé pour un montant combiné de 60 millions d’US dollars et de 30 millions d’euros qui lui a permis d’allonger la maturité de la dette tirée et de la porter à 6 ans.

Dividende

Le Conseil d’administration proposera à l’assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 19 mai 2022 le versement d’un dividende de 1,00 euro par action en numéraire. Il en résulterait une distribution totale d’environ 21 millions d’euros, représentant 38 % du résultat net part du Groupe, en ligne avec la politique du Groupe de distribuer entre 30 % et 40 % du résultat net, part du Groupe. Le dividende sera mis en paiement le 7 juillet 2022.

Contexte actuel : exposition limitée à l’Ukraine et la Russie

Ce début d’année 2022 est marqué par le conflit entre la Russie et l’Ukraine. Tout en déplorant cette situation, le Groupe précise que son exposition économique et bilantielle à ces deux pays n’est pas significative (0,3% du chiffre d’affaires, pas de fournisseurs directs, aucune usine).

Perspectives 2022

Les prévisions ci-dessous ne tiennent pas compte des éventuels effets indirects liés au contexte actuel, encore difficiles à évaluer à ce stade.

En 2022, Mersen s’attend à des impacts de l’inflation (salaires, matières premières, énergie) plus importants qu’en 2021. Le Groupe devrait être en mesure de compenser en partie cette inflation par des hausses de prix et la poursuite du déploiement de ses plans d’excellence opérationnelle.

Compte tenu de son carnet de commandes important à la fin de l'année 2021 et des dynamiques des marchés, le Groupe s’attend à :

  • Une poursuite de la forte demande des marchés du solaire et des semi-conducteurs ;
  • Une croissance dans le marché du véhicule électrique, qui devrait s’accélérer à partir de 2023 ;
  • Une croissance sur le marché du ferroviaire, après 2 ans de baisse en raison de la faible utilisation des équipements ;
  • Un rebond de l’activité sur le marché aéronautique, sans toutefois atteindre les niveaux de 2019 ;
  • Un marché de la chimie qui devrait être stable en 2022, comme en 2021 ;
  • Enfin, les industries de procédés suivent la tendance des grandes économies.

Ainsi, pour l’année 2022, le Groupe vise une croissance organique de 3 % à 6 %. La marge opérationnelle courante serait autour de 10 % du chiffre d’affaires, en tenant compte des impacts de la plus forte charge d’amortissements, de la montée en puissance de la production sur le site de Columbia et du renforcement des équipes dédiées au véhicule électrique.

Poursuivant son programme d’investissements industriels pour faire face à la demande et préparer l’avenir, le Groupe devrait dépenser environ 80 millions d’euros en 2022.

Plan ambitieux à moyen terme

La vision de Mersen est de jouer un rôle dans l’amélioration de nos modes de vie ainsi que dans la protection de l’environnement et de ses ressources. Les produits et solutions du Groupe, développés sur mesure pour des clients exigeants, sont indispensables au progrès et à l’innovation technologique. L’ambition de Mersen à l’horizon 2025 traduit cette vision.

Mersen est positionné sur des marchés portés par des tendances de forte croissance à long-terme, à savoir les énergies renouvelables, les transports verts et l’électronique. Dans le détail :

  • Le Groupe est un fournisseur majeur sur toute la chaîne de valeur du solaire photovoltaïque. Grâce en particulier à son implantation unique en Chine où 90% des cellules solaires sont fabriquées, Mersen ambitionne de réaliser 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2025 ;
  • Le Groupe a développé une expertise des matériaux avancés indispensables au processus de fabrication des semi-conducteurs qu’ils soient à base de Silicium ou de Carbure de Silicium. De plus, Mersen est engagé avec Soitec dans un partenariat stratégique pour développer une nouvelle gamme de substrats pour le marché du véhicule électrique. L’ensemble pourrait représenter 170 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2025 ;
  • Le Groupe investit dans le marché du véhicule électrique. Depuis plusieurs années, Mersen se développe en renforçant ses équipes, en qualifiant ses sites pour la norme automobile et en concluant des partenariats avec des acteurs du monde automobile. Ainsi, le chiffre d’affaires pourrait être de 40 à 70 millions d’euros en 2025.

Pour ces marchés, la croissance annuelle moyenne s’établirait à environ 18%.

L’ensemble des autres marchés devrait croître en moyenne de 4% par an. Le Groupe table sur un retour à des niveaux de 2019 pour les marchés de l’aéronautique et du ferroviaire. Les industries de procédés et le marché de la chimie suivront la tendance de l’industrie mondiale. La performance du Groupe sur la période bénéficiera de l’effet volume attendu. Par ailleurs, le positionnement de Mersen comme fournisseur de solutions high-tech sur mesure lui permet d’augmenter ses prix. Avec les effets des plans d’excellence opérationnelle déployés dans toute l’organisation, cela devrait lui permettre de compenser les possibles effets inflationnistes. Grâce à ce modèle de développement et porté par des tendances de marché durables, Mersen ambitionne à l’horizon 2025, hors ralentissement économique majeur et aux cours de changes actuels :

  • Un chiffre d’affaires autour de 1,2 milliard d’euros ;
  • Une marge opérationnelle courante supérieure ou égale à 11 % ;
  • Une marge d’EBITDA supérieure ou égale à 17,5 % du chiffre d’affaires ;
  • Un ROCE supérieur ou égal à 12%.

Ces objectifs s’accompagnent d’une nouvelle feuille de route RSE 2022-2025, après l’achèvement avec succès de la précédente. Le Groupe poursuit ses engagements en faveur :

  • D’une chaîne d’approvisionnement durable ;
  • De la limitation de l’impact environnemental au travers d’engagements sur la réduction de l’intensité des émissions de GES, de la consommation d’eau et de l’augmentation du recyclage des déchets ;
  • De la promotion de l’égalité des chances, de la diversité, d’une politique sociale pour tous et de la santé et la sécurité au travail ;
  • D’une culture de l’éthique et de la compliance exemplaire.

Les indicateurs de performance associés à ces objectifs seront dévoilés ultérieurement.

---

Les résultats seront présentés le 16 mars 2022 à 10:00 CET en webcast accessible depuis https://channel.royalcast.com/mersenfr/#!/mersenfr/20220316_1 

Prochains rendez-vous

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2022 : 27 avril 2022 après Bourse

A propos de Mersen

Mersen est un expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés pour les industries High-Tech. Présent dans 35 pays avec plus de 50 sites industriels et 18 centres de R&D, Mersen développe des solutions sur mesure et fournit des produits clés à ses clients pour répondre aux nouveaux défis technologiques qui façonneront le monde de demain. Depuis plus de 130 ans, Mersen innove sans cesse pour accompagner et satisfaire les besoins de ses clients. Que ce soit dans l’éolien, le solaire, l’électronique, le véhicule électrique, l’aéronautique, le spatial et bien d’autres secteurs encore, partout où les techniques avancent, il y a un peu de Mersen.

L’application Mersen spécialement conçue pour les investisseurs est disponible sur terminaux IOS et Androïd, connectez-vous sur l’App Store d’Apple ou sur Google Play depuis votre smartphone ou votre tablette et recherchez « Mersen IR ».

Vous pouvez aussi scanner le QR code ci-dessous :

QR code to Mersen IR app

Le Groupe est coté sur le Compartiment B d’Euronext

CONTACT INVESTISSEURS ET ANALYSTES
Véronique Boca
Directeur de la communication Mersen
Tel. + 33 (0)1 46 91 54 40
Email : dri@mersen.com

CONTACT PRESSE
Guillaume Maujean
Alexia Gachet
Brunswick
Tel. : +33 (0)1 85 65 83 45
Email : mersen@brunswickgroup.com

 

Glossaire

Croissance organique : calculée en comparant le chiffre d’affaires de l’année n avec le chiffre d’affaires de l’année n-1 retraité aux taux de changes de l’année n, hors impact des acquisitions et/ou cessions.

Résultat opérationnel courant : suivant la recommandation ANC 2020-01.

EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) : résultat opérationnel avant amortissements et avant produits et charges non courants.

Free cash-flow (ou flux net de trésorerie disponible) : variation de trésorerie nette provenant des activités opérationnelles, diminuée des investissements industriels.

Cash-flow opérationnel : flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles.

Taux de conversion du cash-flow : rapport du cash-flow opérationnel sur l’EBITDA

Endettement financier net (ou dette financière nette) : dettes financières brutes diminuées de la trésorerie et des équivalents de trésorerie et des actifs financiers courants.

Leverage / ratio d’endettement net sur EBITDA : calculé selon la méthode des covenants bancaires des financements confirmés de Mersen.

Gearing / ratio d’endettement net sur fonds propres : calculé selon la méthode des covenants bancaires des financements confirmés de Mersen.

BFR (Besoin en fonds de roulement) : somme des créances clients et comptes rattachés, des stocks, des autres créances courantes, diminuée de la somme des dettes fournisseurs et comptes rattachés.

Taux de BFR : rapport du besoin en fonds de roulement sur le chiffre d’affaires du dernier trimestre multiplié par 4.

Taux de distribution : rapport du dividende par action proposé au titre de l’année sur le résultat net part du Groupe par action de l’année.

Taux de distribution retraité : rapport du dividende par action proposé au titre de l’année sur le résultat net part du Groupe par action de l’année, retraité d’éléments exceptionnels de l’année calculé sur la base du nombre d’actions ordinaires hors auto-détention au 31 décembre de l’année n.

Capitaux Employés : somme des immobilisations incorporelles et corporelles, du besoin en fonds de roulement, des créances nettes d’impôts courantes et des dérivés nets, hors actifs de loyer.

Capitaux Employés moyens : moyenne pondérée des capitaux employés des 5 derniers trimestres (afin de limiter l’effet des variations de changes fin de période vs moyen).

ROCE (Retour sur Capitaux Employés) : rapport du résultat opérationnel courant sur la moyenne pondérée des capitaux employés moyens hors actifs de loyer.

Téléchargez les documents :

Résultats annuels 2021
Présentation Résultats Annuels 2021
Mersen : Mise à disposition du DEU 2021 (Document d'Enregistrement Universel)
DEU 2021 - Document d'Enregistrement Universel